Solidarité internationale & mission humanitaire

Des millions de personnes vivent dans des conditions de grande pauvreté sanitaire du fait de leur situation géographique isolée. L’absence d’infrastructure sanitaire et leur inaccessibilité font de ces populations les plus vulnérables aux conséquences du réchauffement climatique.
L’idée d’un navire-hôpital à vocation humanitaire apparaît comme une solution prometteuse pour porter assistance à ces populations. Cette nouvelle conception de la médecine humanitaire consiste à utiliser une infrastructure de soin autonome et mobile capable de se projeter dans les zones 
maritimes et fluviales les plus reculées du globe, pour y apporter un soutien matériel, technique et humain.
L’objectif est de renforcer les systèmes de soin des populations isolées et de permettre à ces communautés d’avoir accès aux soins les plus élémentaires.

LES CHIFFRES DE L’OMS

personnes affectées par le réchauffement climatique

%

d'événement climatique extrême en plus entre 2000 et 2016

personnes de plus exposées à la dengue d'ici 2050

Des actions plus globales

Le volet médical unique ne suffit plus pour répondre aux problématiques actuelles de solidarité internationale. Les programmes verticaux ciblant une maladie précise tendent à disparaître au profit d’actions plus globales qui visent le renforcement des systèmes de soins et leur autonomisation. Il apparaît de plus en plus urgent de développer et de valoriser les solutions de résilience face aux conséquences du réchauffement climatique, auprès des populations les plus impactées. L’objectif de HumanityShip est de soutenir et de diffuser ces solutions à grande échelle, en mettant les capacités logistisques du bateau au service de programmes 

de développement aussi variés et divers que la santé, l’éco-agrologie, la télécommunication, les économies locales et circulaires, l’éducation, la bioarchitecture… Les piliers d’une gestion médicale durable reposent sur la promotion de la formation, le transfert mutuel de connaissance, la valorisation des savoirs traditionnels et le respect de l’autosuffisance. Il est fondamental de procéder à l’identification des besoins selon une logique d’approche de type bottom-up. C’est à dire que les objectifs des plans d’action et d’aide mis en place doivent toujours être formulés par les communautés qui en bénéficient.

Il apparaît clairement que le monde humanitaire et le monde maritime sont 2 mondes qui seront appelés à se rapprocher de plus en plus dans les années à venir. Le mode d’intervention par la mer présente de nombreux avantages qui se voient mettre à profit avec les conséquences du réchauffement climatique, notamment parce que les populations les plus impactées sont les Etats insulaires en voie de développement et les zones enclavées du littoral. Le navire est un formidable moyen logistique pour atteindre et soutenir ces populations, et permet d’accéder facilement aux zones sinistrées. «  Benno Fournier

Fondateur Humanityship

Share This