Transition énergétique & écologique

Le projet HumanityShip souhaite participer à la transition énergétique en intégrant des solutions de propulsion propre sur un bateau de travail à vocation humanitaire :
la première infrastructure de soin autonome en énergie à impact écologique positif.

L’impact écologique du trafic maritime mondial est impressionnant

%

du volume total des échanges de marchandises au niveau mondial transite par bateau.

c'est le nombre de barils de carburant brulés chaque jour par les navires de commerce.

%

c'est la part des émissions de gaz à effet de serre issu du trafic maritime mondial d'ici à 2050 !

Des solutions de propulsion issues des énergies renouvelables sont déjà testées par des projets innovants tels que EnergyObserver , Race for Water, The SeaCleaners, Plastic Odyssey…  HumanityShip souhaite s’inscrire dans ce virage, et dépasser le défi purement scientifique et technologique, en intégrant son action dans le cadre de la Solidarité Internationale. En réconciliant Santé, Ecologie, et Nouvelles Technologies, le projet HumanityShip apparaît comme un concentré de solutions face aux défis sanitaires et technologiques de demain et suscite déjà l’intérêt de nombreux acteurs du monde maritime. 

HumanityShip s’inscrit parfaitement dans la feuille de route stratégique du Pôle Mer Bretagne. Moyennant une consolidation de sa définition, le projet est tout à fait éligible à une labélisation par le Pôle. Jean-Yves Pradillon

Enseignant-chercheur à l’ENSTA Bretagne, Animateur de la thématique "Naval & Nautisme" du Pôle Mer Bretagne Atlantique.

Le mix énergétique

Il existe déjà les technologies permettant de limiter le rejet de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Incontestablement, les énergies renouvelables apparaissent comme une source énergétique d’avenir. Bien que inépuisable, leur production est par essence intermittente, et expose donc aux fluctuations de puissance.  Afin de gérer au mieux l’adéquation entre les flux et les besoins et de maximiser l’autonomie des navires, la solution technique est de s’appuyer sur un mix énergétique associant différentes sources comme le solaire, l’éolien, l’hydrolien, etc… afin d’obtenir un flux stable en toute circonstance.
Les regards se portent particulièrement vers la pile à combustible hydrogène. Cette technologie permet d’augmenter l’autonomie des navires à partir de l’hydrogène présent dans l’eau de mer en quantité infinie. Après désalinisation et électrolyse, les molécules d’eau (H2O) sont séparées en dihydrogène (H2) et oxygène (02). L’oxygène est rejeté dans l’atmosphère et la molécule d’hydrogène est compressée puis stockée. Elle sera ensuite utilisée comme carburant dans une pile à combustible pour restituer son énergie sous forme d’électricité.
Share This